Planète mer

Atelier-club créé fin 2015
Président d’honneur : Jacques Rougerie
Président : Frédéric Lefèvre

La Mer nouveau « territoire »

par Frédéric Lefèvre, 5 octobre 2014 

Jacques Rougerie, président d’honneur du club, considère à juste titre que : « Nous sommes tous des mériens, habitants de la planète Mer ». Passionné par les mondes marins, il nous rappelle ainsi combien la mer est l’élément dominant de notre planète. De « Cités Planétaires » (premier nom de l’atelier-club) le club dans son nouvel intitulé s’élargit au monde de la mer, complexe et étroitement lié à la vie sur terre, pour tenter d’envisager la planète vue de la mer.

La Mer couvre 70% de la surface du globe, elle est à l’origine de la vie sur terre, au delà de la chance d’ y être né, nous lui devons beaucoup : l’eau, l’air, sa faune et sa flore, les climats tempérés et la violence des éléments, toutes choses dont nous vivons et que nous vivons chaque jour.

Ce formidable réservoir de ressources naturelles ne cesse de nous surprendre, parce que nous ignorons encore beaucoup de ce monde étrange et invisible. Le monde marin n’a pas la place qu’il mérite dans notre société. Il est sans nul doute, en ce début de millénaire, un atout majeur pour l’avenir de l’humanité.

Parce que la mer permet des échanges considérables, parce que ces échanges sont à l’origine de gigantesques cités – les cités littorales abritent les deux tiers de l’humanité – qui cherchent partout à s’étendre sur l’eau, parce qu’elle reçoit et digère tout ce que nous rejetons, parce qu’elle renferme des ressources immenses propres à notre survie, parce que nous dépendons d’elle au delà de ce que nous imaginons, nous lui devons respect et attention.

C’est pourquoi ce club organise une réflexion globale sur l’ensemble du monde marin naturel et humain. La mer, après avoir été une ressource et une déchetterie, est en passe de devenir un nouveau « territoire», un nouveau « continent » dont nous ignorons tout des lois et des règles qu’il impose.

Soyons prêts à en comprendre les enjeux et à proposer des scénarios crédibles, raisonnables et pragmatiques pour le bien être de la planète et de tous ses habitants.

Laisser un commentaire