Archives de catégorie : Prospective générale


L’écosystème Bioraffinerie

Titre: Conférence 21OO N°164
Par Daniel THOMAS, Président de la section biochimie du Conseil National des Universités, Vice Président du Pôle Industries Agroressources, IAR.

Lieu: EFREI,
Date: Jeudi 4 avril 2013

Description:
Le remplacement progressif des produits d’origine fossile par des produits bio-sourcés développera une nouvelle bio-économie et de nouveaux procédés respectant les principes du développement durable. La bioraffinerie industrielle, permettant de valoriser l’ensemble des constituants de la plante, doit se développer selon le principe que chaque coproduit ou déchet peut être considéré comme matière première pour un autre industriel. Les bioraffineries du futur doivent également être conçues selon le principe du métabolisme industriel, c’est-à-dire obtenir un équilibre de l’ensemble des flux à différentes échelles : unité de production, site industriel et territoire. Les bioraffineries doivent être intégrées dans leur zone d’approvisionnement et participer à l’optimisation des ressources (matière, énergie, eau, déchets,…) dans un système circulaire. La bioraffinerie doit être considérée comme le socle d’un « écosystème bioraffinerie » basé sur le métabolisme et l’écologie industriels prenant en considération, de manière élargie, le territoire, les risques industriels et les impacts sociétaux.

Voir la vidéo de cette conférence


L’idée d’Utopie aujourd’hui

Rencontre sur l’Utopie N°39

Description: Par Philippe J. BERNARD– Président du Club Utopie de Prospective 21OO

Lieu: EFREI,
Date: Jeudi 14 Février 2013

On entend souvent parler d’utopie, sans que le sens en soit toujours clair. Forgé en 1516 par Thomas More (lieu de nulle part), invité à répondre à L’éloge de la folie d’Érasme, le mot s’appliquait à une île aux mœurs étranges. Ce n’est qu’aux siècles suivants qu’il a désigné un « ailleurs » qui était aussi un futur, valorisé ou vilipendé.

 Se distinguant de l’idéologie, vue du présent fort généralement dépréciée, l’utopie a affaire à une réalité en train de se faire. C’est dans cet esprit que les Rencontres sur l’utopie, devenues le Club Utopies de Prospective 2100, ont abordé les thèmes de l’utopie démocratique, technologique, écologique, scolaire, féministe, l’utopie de la ville, de la santé parfaite, de la justice, de l’intégration, du capitalisme. Plus ou moins présente dans ces visions, l’utopie moderne assure que les hommes ont des droits que la société reconnaît.

Parler d’utopie signifie également faire référence au pouvoir des idées partagées comme source de l’évolution sociale. En regard des changements sociaux et culturels, la constitution physique des hommes ne se modifie que marginalement. Mais les humains sont des êtres pensants, et face à la variété des évènements qui les affectent, ces changements peuvent être tenus pour le produit de sentiments et d’idées transmis des uns aux autres.

La vidéo de cette conférence


Humanité et fragmentation à l’âge global

Conférence 21OO N°156, Organisée en coopération avec la Mission Prospective Délégation au Développement Durable, CGDD, Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

Description: par Jérôme Bindé, Membre du Club de Rome, ancien Sous-Directeur Général Adjoint pour les Sciences Sociales et Humaines et Directeur du Bureau de la Prospective à l’UNESCO

Lieu: Maison de la Chimie – Salle 269 – 28, Rue Saint Dominique, 75 007 Paris

Heure début: 17:30

Les mondialisations qui ont précédé celle qui remodèle le monde depuis plusieurs décennies ont toujours tendu à unifier le monde, sur un mode impérial et hégémonique.

La nouvelle vague de mondialisation qui restructure la planète depuis la troisième révolution industrielle, celle de l’information et de l’informatique, diffère profondément des phases de mondialisation qui ont affecté le monde depuis l’antiquité et les voyages de découverte.

Certes elle crée des liens. La logique des réseaux, notamment financiers et virtuels, supplante celle des territoires. Cependant, la nouvelle mondialisation fragmente profondément l’humanité. Son espace a des caractères précis : homogénéité, fragmentation, hiérarchisation. En ce sens, la mondialisation remet en cause l’universel. Elle semble dissoudre la société, et multiplie entre les nations et en leur sein les processus d’ « appariements sélectifs » et donc de séparation, qui travaillent désormais l’économie, l’identité nationale, la structure familiale, l’éducation, le travail et la ville.

L’humanité est aussi profondément fragmentée en profondeur à l’âge global. La mondialisation exerce d’abord une puissante action dissolvante sur les empires multiculturels en crise, hérités de l’histoire, et sur les constructions politiques régionales, comme l’Union européenne. Elle favorise aussi l’essor de quasi-Etats privés, les grandes firmes transnationales.

Elle travaille aussi de manière complexe l’espace étatique mondial. Elle renforce les super-Etats-nations ( Etats Unis, BRICS, etc.), qui sont les principaux bénéficiaires de la mondialisation avec les marchés financiers et les firmes transnationales. Mais elle affaiblit les Etats nations faibles ou déclinants, ainsi que les Etats nations qui ne le sont que nominalement, menaçant de fragmentation la plupart des Etats profondément affectés par des divisions ethniques, religieuses ou même économiques.

La mondialisation  fait enfin décliner la démocratie, alors même que celle-ci paraissait avoir gagné du terrain après la fin de la guerre froide.

La mondialisation actuelle fragmente enfin le monde qu’elle était supposée unir, en renforçant la crise du multilatéralisme et du système des Nations Unies, et celle de la « global governance », éloignant ainsi la perspective d’une gestion concertée des problèmes mondiaux et d ‘une résolution de la crise de surconsommation des ressources évoquée voici déjà quarante ans dans le rapport au Club de Rome Limits to growth.

Trois scénarios prospectifs principaux seront évoqués pour conclure, avec diverses variantes.

Pour visionner la conférence, cliquer ICI


Soirée 21OO – Conférence Exceptionnelle – Prospective Energétique

Titre: Prospective Energétique
Description:  par Anne LAUVERGEON, Présidente d’A2i, Agir pour l’Insertion dans l’Industrie,
Discutant : Jérôme BINDÉ, Ancien Directeur de la division de l’anticipation
et des études prospectives à l’Unesco
Voir la vidéo de cette conférence

Lieu: Académie d’Agriculture de France – 18, Rue de Bellechasse – 75 007 Paris
Heure début: 18:00
Date: 2012-06-28


L’avenir des Micro Algues

Titre: L’avenir des Micro Algues
Description: Par Claude GUDIN, Biologiste. (Conférence 21OO N°155)

Les microalgues ont des cycles de croissance plus rapides que ceux des plantes supérieures, ce qui nous incite à les mettre en culture. Mais c’est leur culture qui pose problème. Faut-il les cultiver par photosynthèse, en lagunes ou en photoréacteurs ? Dans ces conditions, les concentrations en biomasse sont assez faibles. On peut les cultiver en hétérotrophie dans des fermenteurs pour obtenir des biomasses plus abondantes mais la composition chimique n’est pas la même. L’autre moyen consiste à ajouter des sucres dans les photoréacteurs ou de la lumière dans les fermenteurs et faire de la mixotrophie. La question étant de choisir entre une biomasse huileuse pour faire de l’énergie ou une biomasse à hydrocarbures pour faire de la chimie. Dans tous les cas, le problème majeur est d’utiliser le moins d’eau possible.

L’immobilisation des algues sur des supports solides répond à cet impératif. Des études sur la physiologie des microalgues aideront à choisir dans l’avenir.

  •  À paraître prochainement chez Odile Jacob « Une histoire naturelle des microalgues » par Claude Gudin.

Date: 26 Juin 2012 Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème Heure début: 17:30

Voir la vidéo de cette conférence

 


Les Sciences cognitives peuvent-elles aider la Prospective ?

Titre: Les Sciences cognitives peuvent-elles aider la Prospective ?
Lieu: ISEP
Description: Par Thierry GAUDIN, Président de Prospective 21OO, Ingénieur Général des Mines, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication.
(Conférence 21OO N°152)

En observant les trois modalités de la reconnaissance : le constat (les faits d’observation), les sentiments (les différents modes de l’affectivité et du relationnel) et la conceptualisation, l’approche cognitiviste permet de relativiser et de positionner les représentations que les humains produisent de l’avenir.

Comme la pensée est par essence anticipatrice, il faut faire entrer dans le champ de l’examen toutes les représentations que les humains se font de l’avenir, y compris celles des religions et des différents travaux sur les symboles.

Cette démarche n’était pas absente de l’élaboration de « 2100, récit du prochain siècle », mais elle n’était pas affichée, de crainte que cela nuise à la crédibilité du travail aux yeux des lecteurs rationalistes. Il est temps maintenant d’expliquer clairement en quoi consistent ces recherches, sur quelles observations elles s’appuient et quelle confiance on peut leur accorder.

Date: 6 juin 2012
Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème
Heure début: 17:30
Voir la vidéo de cette conférence

 


Agriculture et énergie, l’uniformisation du monde

(CONFERENCE 21OO N°148)
Par Gilles BELLEC
Ingénieur Général des Mines, Conseil Général de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies

Le monde est en constante évolution. L’humanité prélève des quantités croissantes de végétaux et de minéraux pour assurer ses besoins  de nourriture (des hommes plus nombreux et plus protéinés) et en énergie (des hommes plus mobiles, mieux protégés de la chaleur ou du froid, et disposant d’automates de plus en plus nombreux comme des réfrigérateurs ou des téléphones).

La captation mécanique des ressources naturelles, de plus en plus efficace, conduit à une extension de l’agriculture intensive (pour nourrir les animaux machines, fournisseurs de protéines et accessoirement pour alimenter les moteurs en biocarburants) et à la mise en exploitation de gisements minéraux  de plus en plus difficiles d’accès (1500 m d’eau pour le pétrole) ou moins concentrés (hydrocarbures de roches mères).

Cette mise en valeur de plus en plus poussée est au coeur  du développement depuis deux siècles et plus et ne va pas s’arrêter.

L’épuisement des ressources ressemble à l’éloignement de la ligne d’horizon sur l’océan, ou une marche de montagne où on passe d’un col à l’autre. (pas de « peak oil » à l’horizon mais le « peak fish » est garanti d’ici quelques années, c’est la fin du gibier, des poissons de la mer et de la viande de brousse et les peuples premiers sont au musée)

Une analyse des correspondances entre agriculture et énergie conduit à réfléchir sur l’évolution du monde ce que l’humanité gagne en confort et en interaction entre les hommes, elle le perd en diversité.

Biodiversité et diversité culturelle sont alors des chefs d’œuvre en péril.

Date: 20 Mars 2012
Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème
Heure début: 17:30

Voir la vidéo de cette conférence


Société française et lien social

(RENCONTRE SUR L’UTOPIE N°38)
Par Philippe d’IRIBARNE,
Directeur de Recherche au CNRS, Directeur du Laboratoire «Gestion et Société» du CNRS


La société française oscille sans trêve entre deux conceptions antagonistes du lien social : une conception « moderne », héritière du projet politique des Lumières, qui vise à mettre en place une société de citoyens régie par les idéaux de liberté et d’égalité, considérant comme discriminatoire tout traitement différencié de ses membres ; et une conception « traditionnelle », attentive au contraire à ce qui différencie les hommes et porteuse de traitements qui dépendent des caractéristiques de chacun. Si la première conception a fini par triompher, non sans mal, dans la sphère proprement politique (cf. l’histoire du suffrage), il n’en est pas de même dans le reste de l’existence, que l’on considère l’univers du travail, celui de l’école, ou encore la place faite aux populations issues de l’immigration. Dans tous ces domaines, on a affaire à des formes de compromis, telle celle qui s’est construite dans le monde du travail autour de l’idéologie du métier.

Date: 10 Avril 2012
Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème
Heure début: 17:30

Voir la vidéo de cette conférence


Voyages Interstellaires vers des Exo Planètes : Fantasmes ou Réalités du Futur ?

Titre: Voyages Interstellaires vers des exoplanètes : fantasmes ou réalités du futur ?
Lieu: ISEP
Description: Conférence 21OO N°143
Organisée en association avec le Groupe Régional « Ile de France » de la 3AF (Association Aéronautique et Astronautique de France)

Voyages interstellaires vers des exoplanètes : fantasmes ou réalités du futur ?
Par Alain Dupas
Président du Club « Espace » de Prospective 21OO

Date: 2011-11-16

voir la vidéo de cette conférence


L’Energie au 21ème Siècle

Titre: L’ENERGIE AU 21EME SIECLE
Lieu: ISEP
Description: CONFERENCE 2100 N°140 :
Atelier « Energies 21OO »

par Jean-Louis BOBIN, Professeur Emérite de l’Université Pierre et Marie Curie
Président de l’atelier « Energies 21OO »

Heure début: 17:30
Date: 2011-12-07
Heure fin: 19:45

Voir la vidéo de cette conférence