Archives de catégorie : Utopies


La lumière et les lumières au CNAM

2015 a été déclarée année de la lumière par l’UNESCO. Dans le cadre de cet hommage à la lumière, Jean-François Magaña, ancien directeur de l’Organisation internationale de métrologie légale (OIML) et Thierry Gaudin, président de Prospective 2100, ont donné cette double conférence le 19 mai 2015 au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), organisée par l’association Métrodiff et Prospective 2100.
La vidéo La lumière et les lumières est en ligne sur TV 2100


Prospective du capitalisme : trois scénarios, Philippe J. Bernard, 2013

Par Philippe J. Bernard

Introduction

Parler du futur du capitalisme, c’est lui supposer de grandes chances d’être présent dans les décennies à venir. Effectivement, on ne voit pas dans l’immédiat de système alternatif crédible à lui substituer. Il n’en est pas pour autant à l’abri de critiques ni de grands changements.

Comment se présentera ce capitalisme ? Quels en sont les traits les plus probables, et en même temps les plus souhaitables ? Et comment contribuer au mieux à la réflexion sur ces sujets et aux choix à faire ? Telles sont les questions qui se posent.
Continuer la lecture de Prospective du capitalisme : trois scénarios, Philippe J. Bernard, 2013


Le concept Hyperloop de train sous tube d’Elon Musk – Fantasme ou nouveau paradigme pour les transports de masse terrestres ?

Conférence 2100 N°171 – avec le parrainage du club Systèmes Electriques de la SEESEE systèmes électriques

par Alain Dupas, Consultant International, Président du Club « Espace » de Prospective 21OO

Description:
Elon Musk est un entrepreneur californien qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps avec ses deux jeunes sociétés industrielles emblématiques : Tesla Motors, qui est un leader mondial pour le développement de voitures électriques haut de gamme, et SpaceX, qui vise à transformer le transport spatial avec sa fusée Falcon 9 et son vaisseau réutilisable Dragon. Est-ce parce que Tesla Motors est installée à San Jose, près de San Francisco, dans la Silicon Valley et SpaceX à Los Angeles, qu’Elon Musk rêve d’un transport de masse rapide et économique entre ces deux cités ? Hyperloop est fondamentalement un simple tube à basse pression, supporté par des pylônes, où circuleraient à un peu plus de 1000 km/h des trains mis en mouvement par des moteurs électriques linéaires et transportant chacun quelques dizaines de passagers.

Quels seraient les avantages par rapport à un TGV traditionnel, dont il existe d’ailleurs un projet de ligne San Francisco-Los Angeles ? Pour Elon Musk, ils sont multiples : la rapidité, l’emprise réduite au sol, l’économie énergétique (grâce à des photopiles installées le long des tubes), le faible coût de réalisation (de l’ordre de 7 G$, contre dix fois plus pour le projet de TGV). Mais le projet est-il réaliste, sur le plan technique comme sur le plan économique ? Et pourquoi réussirait-il alors que des idées comparables, dont certaines remontant à plus d’un siècle (comme le Vac-Train de Robert Goddard, le grand pionnier de l’espace), n’ont jamais réussi à retenir l’attention des investisseurs et des pouvoirs publics ? Ces questions méritent d’être posées, alors que le concept Hyperloop a été plutôt bien reçu par la presse économique internationale. Grâce aux révolutions techniques et sociales en cours, le temps serait-il venu d’une révolution dans les transports terrestres de masse ?

Accès à la vidéo de cette conférence

Télécharger (PDF, Inconnu)

Date: Jeudi 28 Novembre 2013 à 17h30

Lieu: Auditorium de RTE – La Défense
Tour Initiale – 1, Terrasse Bellini – Paris La Défense


L’idée d’Utopie aujourd’hui

Rencontre sur l’Utopie N°39

Description: Par Philippe J. BERNARD– Président du Club Utopie de Prospective 21OO

Lieu: EFREI,
Date: Jeudi 14 Février 2013

On entend souvent parler d’utopie, sans que le sens en soit toujours clair. Forgé en 1516 par Thomas More (lieu de nulle part), invité à répondre à L’éloge de la folie d’Érasme, le mot s’appliquait à une île aux mœurs étranges. Ce n’est qu’aux siècles suivants qu’il a désigné un « ailleurs » qui était aussi un futur, valorisé ou vilipendé.

 Se distinguant de l’idéologie, vue du présent fort généralement dépréciée, l’utopie a affaire à une réalité en train de se faire. C’est dans cet esprit que les Rencontres sur l’utopie, devenues le Club Utopies de Prospective 2100, ont abordé les thèmes de l’utopie démocratique, technologique, écologique, scolaire, féministe, l’utopie de la ville, de la santé parfaite, de la justice, de l’intégration, du capitalisme. Plus ou moins présente dans ces visions, l’utopie moderne assure que les hommes ont des droits que la société reconnaît.

Parler d’utopie signifie également faire référence au pouvoir des idées partagées comme source de l’évolution sociale. En regard des changements sociaux et culturels, la constitution physique des hommes ne se modifie que marginalement. Mais les humains sont des êtres pensants, et face à la variété des évènements qui les affectent, ces changements peuvent être tenus pour le produit de sentiments et d’idées transmis des uns aux autres.

La vidéo de cette conférence


Les Sciences cognitives peuvent-elles aider la Prospective ?

Titre: Les Sciences cognitives peuvent-elles aider la Prospective ?
Lieu: ISEP
Description: Par Thierry GAUDIN, Président de Prospective 21OO, Ingénieur Général des Mines, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication.
(Conférence 21OO N°152)

En observant les trois modalités de la reconnaissance : le constat (les faits d’observation), les sentiments (les différents modes de l’affectivité et du relationnel) et la conceptualisation, l’approche cognitiviste permet de relativiser et de positionner les représentations que les humains produisent de l’avenir.

Comme la pensée est par essence anticipatrice, il faut faire entrer dans le champ de l’examen toutes les représentations que les humains se font de l’avenir, y compris celles des religions et des différents travaux sur les symboles.

Cette démarche n’était pas absente de l’élaboration de « 2100, récit du prochain siècle », mais elle n’était pas affichée, de crainte que cela nuise à la crédibilité du travail aux yeux des lecteurs rationalistes. Il est temps maintenant d’expliquer clairement en quoi consistent ces recherches, sur quelles observations elles s’appuient et quelle confiance on peut leur accorder.

Date: 6 juin 2012
Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème
Heure début: 17:30
Voir la vidéo de cette conférence

 


Apogeios : dix mille habitants dans l’espace…

(CONFERENCE 21OO N°150
voir la vidéo de la conférence ici)
COnférence organisée en association avec la SEE
et le Groupe Ile de France de la 3AF

par Pierre MARX,

ancien Directeur de la prospective du CNES

et Olivier BOISARD,
ingénieur conseil, Professeur à l’Ecole Centrale de Lille


Inspirée des “îles spatiales” imaginées, dans les années 70,
par l’ingénieur et chercheur américain Gérard K. O’Neill,
Apogeios est un concept d’une cité de 10000 habitants
située au point de Lagrange n° 5 du système Terre-Lune.

Construite par des robots avec des matériaux extraterrestres, protégée du rayonnement galactique et du vent solaire, Apogeios offre à ses habitants le confort d’une vraie cité et un espace socioculturel inédit. Le soleil lui fournit toute l’énergie nécessaire et apporte chaleur et lumière aux serres qui nourrissent ses habitants.

Certes, y vivre en bonne intelligence et loin de la planète-mère n’ira pas de soi. Mais ces premiers “Spatiens” auront la foi des pionniers. Ils construiront les cités suivantes, dans l’Espace ou sur le sol d’autres corps célestes.  Petit à petit, l’Humanité colonisera le système solaire jusqu’à ses confins…avant le grand saut.

Un jour, nous partirons,… Le temps n’est pas encore venu mais ce n’est plus de la Science-fiction. C’est un futur possible qu’autorise d’ores et déjà la technologie spatiale d’aujourd’hui.

Les auteurs ont reçu le prix 2011 “Architecture, Technologie et Design de l’Espace” décerné par la Fondation Jacques Rougerie de l’Institut de France (Académie des Beaux-Arts).

 

Date: 3 Avril 2012
Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème
Heure début: 17:30

Voir la vidéo de cette conférence

 


Société française et lien social

(RENCONTRE SUR L’UTOPIE N°38)
Par Philippe d’IRIBARNE,
Directeur de Recherche au CNRS, Directeur du Laboratoire «Gestion et Société» du CNRS


La société française oscille sans trêve entre deux conceptions antagonistes du lien social : une conception « moderne », héritière du projet politique des Lumières, qui vise à mettre en place une société de citoyens régie par les idéaux de liberté et d’égalité, considérant comme discriminatoire tout traitement différencié de ses membres ; et une conception « traditionnelle », attentive au contraire à ce qui différencie les hommes et porteuse de traitements qui dépendent des caractéristiques de chacun. Si la première conception a fini par triompher, non sans mal, dans la sphère proprement politique (cf. l’histoire du suffrage), il n’en est pas de même dans le reste de l’existence, que l’on considère l’univers du travail, celui de l’école, ou encore la place faite aux populations issues de l’immigration. Dans tous ces domaines, on a affaire à des formes de compromis, telle celle qui s’est construite dans le monde du travail autour de l’idéologie du métier.

Date: 10 Avril 2012
Lieu: ISEP – 28, rue Notre Dame des Champs – Paris 6ème
Heure début: 17:30

Voir la vidéo de cette conférence


Voyages Interstellaires vers des Exo Planètes : Fantasmes ou Réalités du Futur ?

Titre: Voyages Interstellaires vers des exoplanètes : fantasmes ou réalités du futur ?
Lieu: ISEP
Description: Conférence 21OO N°143
Organisée en association avec le Groupe Régional « Ile de France » de la 3AF (Association Aéronautique et Astronautique de France)

Voyages interstellaires vers des exoplanètes : fantasmes ou réalités du futur ?
Par Alain Dupas
Président du Club « Espace » de Prospective 21OO

Date: 2011-11-16

voir la vidéo de cette conférence


Les défis de la monnaie électronique, Michel Aglietta & Laurence Scialom, 2011

par Michel Aglietta et Laurence Scialom

Résumé : Nous analysons dans ce papier les nouvelles formes de monnaie électronique (produits d’accès, portefeuille électronique et monnaie réseau) et soulignons que cette seconde génération de monnaie électronique crée de nouveaux risques (opérationnel, juridique, de réputation et liés aux formes de la concurrence propre aux réseaux).
Continuer la lecture de Les défis de la monnaie électronique, Michel Aglietta & Laurence Scialom, 2011


Aux sources du lien social, Philippe J. Bernard, 2011

Contribution à la recherche de nouvelles idées pour un nouveau monde
par Philippe J. Bernard, 30 mai 2011

Périodiquement, les êtres humains viennent dénoncer la façon dont marchent les sociétés et les souffrances qui leur sont infligées.
Dans Malaise dans la civilisation (1930), Freud distinguait trois causes de la souffrance humaine : la force supérieure de la nature, la tendance des corps à se délabrer, et l’inadaptation des méthodes de régulation des relations humaines dans la famille, la communauté et l’Etat. Si, disait-il, nous tenons pour inévitables les deux premières, il n’en va pas de même pour la troisième. C’est à l’organisation sociale que nous attribuons une grande part des maux dont nous souffrons. Il y a là un paradoxe, puisque tous les traits de la civilisation dont nous faisons partie ont résulté d’efforts pour nous préserver des menaces dont nous sommes l’objet.
Continuer la lecture de Aux sources du lien social, Philippe J. Bernard, 2011