Archives par mot-clé : numérique


MOOCs : Quels Bénéfices pour les Apprenants ? Comment étudiants et professionnels s’approprient les Cours en Ligne Ouverts et Massifs

Conférence 21OO N°173
par Hélène Serveille, Membre permanent du Conseil Général de l’Economie (CGEIET), Présidente du Club “Education et Culture technique” de Prospective 21OO.

Description: Quasiment inconnus il y a deux ans, les MOOCs, « Massive Open Online Courses », ou « Cours en Ligne Ouverts et Massifs », font aujourd’hui l’objet d’une abondante communication suite à l’apparition de plusieurs centaines, voire milliers de MOOCs dans le monde, suivis par des millions d’apprenants.
Articles de la presse quotidienne nationale, billets de blogs, interviews de dirigeants, revues en ligne, analysent désormais régulièrement ce nouveau dispositif pédagogique en rapide expansion et transformation. Les questions soulevées concernent aujourd’hui principalement les innovations pédagogiques pour les enseignants, les conséquences institutionnelles, les modèles d’affaires et les questions de certification pour les établissements d’enseignement supérieur.
Toutefois, peu d’articles existent à ce jour sur le vécu des apprenants, qu’ils soient étudiants, salariés, ou particuliers. Or le succès durable des MOOCs dépendra en grande partie de leur capacité à répondre aux véritables besoins des apprenants.
Cette conférence commencera par une introduction aux principales caractéristiques des MOOCs et de leur écosystème, ainsi que des enjeux pour les parties prenantes. Elle s’attachera ensuite à présenter des retours d’expérience de la part d’apprenants et à en tirer les leçons. Elle se terminera par un échange et un partage avec les auditeurs.

Hélène Serveille est ingénieur, diplômée de l’Ecole Polytechnique (X75) et de Télécom ParisTech (ENST80), et ancienne auditrice de l’IHEST (2008). Elle est depuis fin 2008 membre permanent du Conseil Général de l’Economie à Bercy, où elle exerce des fonctions d’expertise, de conseil et d’audit.
Elle a effectué l’essentiel de sa carrière au sein du groupe France Télécom-Orange, occupant différents postes de management et de conduite de projets d’innovation, en direction, en région, et au cabinet : notamment, responsable des grands comptes industrie et services, direction de grands projets nationaux de systèmes d’information, responsable réseau et vidéocommunications en région, partenariat France Télécom-Deutsche Telekom, partage du savoir et veille en réseau à Orange Labs.
Hélène Serveille est chevalier de la Légion d’Honneur et membre émérite de la SEE.

Date : Jeudi 12 juin 2014 à 17h30

Pour visionner cette conférence et télécharger le diaporama sur les MOOCs par Hélène Serveille, c’est sur TV 2100.


La Perspective numérique

Lieu: ISEP
Heure début: 17:30
Date: 2011-03-30

Conférence 2100 numéro 131, en partenariat avec la Société européenne de l’Internet

Prospective de la perspective numérique
par Olivier Auber, artiste chercheur dans le domaine des réseaux,
vice-président de la Société européenne de l’Internet,

http://perspective-numerique.net et http://km2.net

Présentation :
L’exercice consiste à examiner les termes de la conjecture suivante : avec l’irruption des réseaux et du numérique, nous serions en train de construire, et de nous acculturer à -, deux nouvelles « perspectives », non plus visuelles, mais « anoptiques », c’est à dire non-optiques, en rupture avec la perspective spatiale qui constitue notre modèle de représentation majeur depuis la Renaissance…
Ces deux perspectives, dites « temporelle » et « numérique », particulièrement prégnantes dans les systèmes synchrones tels Twitter, Facebook, Skype, etc, seraient en passe de devenir le filtre majeur des jugements communs (doxa) que nous portons sur les réseaux. A notre insu, elles orienteraient déjà nos achats et nos usages en matière de téléphonie mobile, de jeux vidéo, d’énergie ou de service bancaire… Par contagion, à l’instar de la propagation dans les esprits du modèle de la perspective spatiale à la Renaissance, elles influenceraient bientôt nos jugements sur l’ensemble des objets techniques : l’automobile, la ville, l’architecture, les produits alimentaires, les médicaments, les prothèses du corps, etc. L’irruption de ces perspectives anoptiques constituerait donc un véritable changement de paradigme en matière d’imaginaire de la technique. Une conséquence sans doute positive serait que la doxa actuelle, souvent construite par désir mimétique, laisserait la place à une certaine connaissance conceptuelle (dianoia) de la manière dont la doxa elle-même se forme et s’exerce sur nous. Cela ne serait pas sans conséquence, aussi dans le champ économique et politique…
Lors de cette réunion, j’ai essayé de partager certaines clefs de compréhension de la nature de ces perspectives et de leur impact sur les imaginaires. Plutôt que tenter de prévoir les conséquences qu’elles induiront dans tous les champs de l’activité humaine, et de tenter prudemment de montrer comment elles pourraient fournir un ensemble d’outils conceptuels simples pour imaginer et construire dans le futur. Car à mon sens, que nous soyons scientifique, designer, industriel, politique, ou simple honnête homme, nous pourrions tous être bientôt transformés en « nouveaux perspecteurs »


L’Internet des objets

Lieu: ISEP
Heure début: 17:30
Date: 2011-04-06

Conférence 2100 numéro 132, en partenariat avec la Société européenne de l’Internet
par Philippe Gautier,
Directeur général de Business2Any,
www.business2any.com

La généralisation des technologies sensorielles (RFID, GPS, NFC…) et de mobilité (3G, M2M…) ouvrent un champ immense pour des applications d’un nouveau type qui intègrent les « objets intelligents ». Internet, aujourd’hui omniprésent, permet en effet de doter les objets inertes d’un « double informatique virtuel » contenant leur intelligence et de les transformer en véritables acteurs des chaînes de valeur ou des processus dans lesquels ils sont engagés, ainsi que de communiquer avec leur entourage. Les objets deviennent ainsi capables de prendre des décisions dans la conduite des processus, piloter leur propre comportement ou assister leurs utilisateurs.

Dans l’Internet des objets, les acteurs des chaînes de valeur sont désormais les humains, les systèmes informatiques, les organisations… et les objets !
Cette présentation vous permettra de comprendre les enjeux et anticiper les révolutions à venir.

Inscription nécessaire par mail (rf.oo1493599026danaw1493599026@spma1493599026hcsed1493599026-eila1493599026htan1493599026) ou par courrier (CONF 21OO N°132 – Annonce et Bulletin d’inscription au format pdf, cliquer ici !)