La gestion de l’eau : en Afrique

L’Afrique va connaître des problèmes considérables du fait du changement climatique et de ses conséquences, et notamment de l’aggravation de la sécheresse et de la désertification, causes de famines. Parallèlement elle va connaître un accroissement démographique important, avec l’arrivée de nombreux jeunes dans des économies insuffisamment pourvoyeuses d’emplois. La conjonction de ces difficultés entraînera des migrations massives et des conflits de tous ordres.

Il convient donc de travailler sur ce qui peut aider à tirer le meilleur parti des ressources des territoires où les populations se trouvent. Cela commence par une meilleure gestion de l’eau. Ici, il s’agira d’améliorer les conditions de collecte, traitement, irrigation etc. Là, il s’agira d’aménager la gestion collective des fleuves, par exemple par l’installation d’agences de bassin à la française etc.

Afin de sensibiliser les différents acteurs concernés, un projet de développement de MOOC et d’animations vidéos est envisagé avec le concours d’un ensemble d’universités d’Afrique francophone. Un accord de principe a été donné par le réseau de l’Université Senghor qui forme des cadres du secteur public et du secteur privé. Du coté français, une collaboration a été initiée avec le Partenariat Français de l’Eau, afin de mobiliser des compétences et des ressources financières pour le développement de ce projet.

Contact : Jean-Éric Aubert, gro.01508239880012@t1508239880rebua1508239880