Organisation

L’équipe de direction de la Fondation est organisée au sein du Comité de fondation qui est présidé par Jean-Eric Aubert.

Comité de fondation :

Jean-Éric Aubert
Économiste et docteur en mathématiques appliquées (3e cycle) Jean-Éric Aubert est spécialiste des politiques d’innovation. Il a été fonctionnaire à l’OCDE et à la Banque mondiale, et consultant auprès d’agences des Nations Unies et diverses organisations internationales. Étant intervenu comme conseil auprès des gouvernements dans plus d’une quarantaine de pays, il a tiré notamment de son expérience un livre sur l’influence des cultures sur les capacités d’innovation et de développement des sociétés (Cultures et systèmes d’innovation, 2017).

Jean-Éric Aubert est cofondateur, président de la Fondation 2100 et président de la Société française de prospective depuis mai 2018.

Thierry Gaudin
Ingénieur général des mines et docteur en Sciences de l’information et de la communication (Université de Paris X Nanterre, 2008) Thierry Gaudin est un expert international (OCDE, Commission Européenne, Banque Mondiale) en politique d’innovation d’une part et en prospective d’autre part. Il est principalement connu en France pour deux livres : L’Écoute des silences, les institutions contre l’innovation (1978) et 2100, Récit du prochain siècle (1990). Un prolongement programmatique 2100, Odyssée de l’espèce (1993), propose aux hommes de bonne volonté de travailler sur douze programmes planétaires pour le 21e siècle. Cette proposition a donné lieu à la création de l’association Prospective 2100.

Thierry Gaudin est cofondateur et président d’honneur de la Fondation 2100.

Membres du comité de fondation :


Jean-Louis Armand
a enseigné à l’École polytechnique, à l’Université de Californie et à Aix-Marseille Université.  Il a été président de département à l’Université de Californie, président de l’Institut Méditerranéen de Technologie et de l’Asian Institute of Technology.  Il a été membre du Conseil scientifique de défense, du Conseil supérieur de la recherche et la technologie, du Comité national d’évaluation de la recherche.  Il a également servi comme conseiller pour la recherche et la technologie à l’Ambassade de France au Japon.

Jean-Pierre Bourguignon est un mathématicien français, spécialiste de la géométrie différentielle et de la physique mathématique. Le titre de docteur honoris causa lui est conféré par l’université Keiō au Japon en 2008 et par l’université de Nankai en Chine en 2011. Depuis le 1er janvier 2014, il est président du Conseil européen de la recherche.

Thierry Chambolle est ingénieur général des Ponts et Chaussées, il a été tour a tour, directeur de la Prévention des pollutions et nuisances (1978-1987) puis directeur de l’eau et de la prévention des pollutions et des risques, Délégué aux risques majeurs (1987-1989), administrateur du Centre national d’exposition des océans (Cnexo) (1979-1983) et administrateur de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) (depuis 1979) et de l’Agence française pour la maîtrise de l’énergie (AFME).

Patrick de Giovanni est président du Conseil de Surveillance Directeur Associé Apax Partners.

Hugue de Jouvenel est président d’honneur de Futuribles International, consultant en prospective et stratégie, fondateur et rédacteur en chef de la revue Futuribles.

Alain Dupas est un expert international en matière de programmes spatiaux ; physicien, il a été pendant plus de vingt ans chargé d’étude au CNES et il est l’auteur de nombreuses études et livres sur l’espace et la prospective, dont Une autre histoire de l’espace (3 tomes, Gallimard, 1999), La Grande Rupture, (avec Gérard Hubert, Éd. Robert Laffont, 2010) et Demain, nous vivrons tous dans l’espace, (Éd. Robert Laffont, 2011).

Guillaume Ravel, représentant de la Fondation ParisTech dont il est directeur.




Cercle interacadémique de prospective (CIP)

Sur une proposition de la Fondation 2100, des membres de cinq académies 1 sont convenus de travailler ensemble au sein du Cercle interacadémique de prospective (CIP). Convaincus de l’importance des enjeux de la prospective de long terme pour notre planète et de la place insuffisante de la prospective dans l’université française, les membres du CIP accompagnent la Fondation 2100 dans ses initiatives de promotion académique de la prospective, promotion tant quantitative (nombre de chaires, de thèses etc.) que qualitative par la définition d’objectifs d’excellence. Le Cercle a notamment constitué le jury des prix de thèses de la Fondation 2100.

Comptes rendus des réunions

La 2e réunion s’est tenue le 27 juin 2018, à l’ENS.
Compte rendu :

La première réunion s’est tenue le 3 mai 2018, quai Conti.
Compte rendu :