2100, récit du prochain siècle

2100 prochain siècle, 2e édition
2e édition en novembre 1993

2100, récit du prochain siècle , Collection : Grande Bibliothèque Payot,
Disponible chez Amazon.

Consultable en ligne et téléchargeable gratuitement au format images en pdf sur le site de l’Inist.

Pour une mise en perspective, lire aussi 25 ans de réflexion

 

Présentation de l’éditeur

2100_recitImaginer l’avenir du monde pour les cent prochaines années, une tâche impossible ?
La plupart des chercheurs estiment qu’au delà de vingt ans “on ne peut rien dire”. Or, même si l’on manque de certitudes absolues, les signes du futur sont déjà là. Et il est dans la nature de l’homme de rêver son avenir.
Telle est la formidable ambition de Thierry Gaudin et de son équipe (notamment Jean-François Degrémont, Catherine Distler, Gilbert Payan François Pharabod et la contribution de plusieurs centaines de chercheurs) : proposer, en 1990, un récit planétaire du 21ème siècle.
Pendant les trente prochaines années, on assiste à une lente et générale dégradation, où les riches tirent leur épingle du jeu et les pauvres deviennent des sauvages urbains. La température augmente, les océans submergent les plaines côtières, le climat se détériore, les pollutions traversent les frontières. Les armes prolifèrent et se miniaturisent. Les pouvoirs maffieux montent en puissance. Puis la société réagit par des programmes massifs d’enseignement, d’urbanisme et de reforestation. On construit des cités marines, on aménage l’Himalaya, la Sibérie et le Nord canadien, réchauffés par l’effet de serre. On crée une monnaie mondiale.
Enfin vient une époque de libération. Le vingt et unième sicle se présente alors comme la siècle de la femme. On surmonte les interdits religieux. La planète est transformée en jardin. Et, par dessus tout, l’homme retrouve le chemin de la sensibilité.
Cette fantastique réflexion, unique au monde, est le fruit de la consultation de plusieurs centaines de chercheurs de tous les horizons et de toutes les disciplines. C’est une invitation à un éblouissant voyage dans notre futur et celui de nos enfants. Ce qui a été écrit dans cet ouvrage est encore valable en 2011. La trajectoire, qui comprend une crise systémique mondiale entre 2010 et 2020, semble se réaliser.

4 réflexions au sujet de « 2100, récit du prochain siècle »

  1. Bonjour monsieur Gaudin,

    j’ai lu votre article : http://www.cles.com/dossiers-thematiques/autres-regards/vivons-nous-une-nouvelle/article/thierry-gaudin-la-vraie

    j’aime beaucoup l’idée de l’OTAN qui se reconvertit en armée écologiste. Je trouve votre analyse très pertinente. Toutefois j’ai une objection / suggestion / question (selon comment on la lit) qui pourrait en changer la teneur.

    En un mot : le pic pétrolier. Je sais que le sujet est encore sujet à controverse et que tout le monde n’a pas une idée aussi tranchée que moi sur la question, j’ose espérer qu’au moins, même si vous n’y croyiez pas, vous pourrez quand même vous placer dans la perspective ou celui-ci serait avéré.

    Dans ce cas, nous serions plutôt dans une configuration a la 1340, avec une explosion technique (les progrès de la sidérurgie, l’invention de la charrue) provoquent une explosion démographique, suivi d’un épuisement de la ressources principale (le bois en l’occurrence) aggravé par le mini age glaciaire, stoppant la croissance économique… débouchant sur une crise de la dette, faillites de banques, et des famines qui elles même ont donné naissance aux épidémies de peste noire, et a la guerre de cent ans, 50% de la population en moins… guerre et conflits qui se prolongent, grosso modo, jusqu’à la découverte de l’Amérique qui permit de relancer l’exploitation de ressources naturelles.

    Nous serions donc plutôt, avec la fin du pétrole et des autres ressources naturelles (pic charbon, pic halieutique, terres rares, etc…), a la veille d’un retour semi-moyenageux et non pas en direction d’une société des grand travaux (il faudrait de l’énergie pour ça) et du télétravail (la consommation mondiale d’électricité diminue depuis 2010 et nombre de pays européens on passé le pic électrique en 2008). Il faudrait livre pour répondre a toutes les objections pic pétrolier (et je suis prêt à y répondre si vous le demandez).

    J’en suis resté a des arguments qualitatifs afin de ne pas alourdir mon intervention, mais je peux argumenter plus avant, avec chiffres, courbes et tout ce qui s’en suit : je n’ai pas parlé des nouvelles formes (promesses) d’énergies, de l’intensité énergétique des pays, etc…
    Je n’ai pas non plus parlé du vieillissement des populations, de la robolution (révolution des robots)…

  2. Vous avez tout à fait raison de soulever la question du pic pétrolier, puisque l’AIE estime qu’il est déjà derrière nous. Néanmoins, je crois que les pays développés surconsomment et que le réseau de communication rendra les déplacements moins nécessaires. Vous savez certainement que dans nos pays, la consommation d’énergie est faite de trois tiers: un tiers pour les bâtiments (chauffage essentiellement) une tiers pour le transport et un tiers pour les activités productives (agriculture et industrie). Au moins les deux premiers tiers peuvent être considérablement réduits, mais je reste quand même sceptique sur la capacité à atteindre le “facteur 4” en 2050.
    Pour ce qui est du Moyen âge, je suis en gros d’accord avec votre remarque. La population européenne avait triplé en 2 siècles et demi (entre 1050 et 1300). Elle culmine vers 1315 à 40 hab au Km2. Les premières famines arrivent en 1316, puis la grande peste de 1348, récurrente jusque 1475. La fin du grand déclin, vers 1500, la population est revenue à 20hab au Km2. Le rapport ressources naturelles /population est redevenu favorable. C’est ce qu’on appelle la renaissance. J’ai détaillé le calendrier dans “l’écoute des silences” (en téléchargement libre sur le net) et la description du grand déclin a été magistralement faite pas Huzinga dans “l’automne du Moyen âge”
    Cordialement TG

  3. Ping : C’est déjà arrivé !!! « Blog de Yoananda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + cinq =

*